Compte rendu CM du 08 juillet 2021…..en bref

Vous avez peut-être suivi en direct ou en différé la séance du conseil municipal du 08 juillet sur la page Facebook de la mairie de Guilers. Si ce n’est pas le cas, en voici un petit résumé.

Installation d’une nouvelle élue, vote pour désigner une nouvelle 3ème adjointe, puis une 7ème adjointe, cette séance aura été marquée par la démission au mois de juin de Agathe ARZUR, adjointe en charge notamment de l’urbanisme. Une démission qui n’a donné lieu à aucune explication, aucun remerciement pour le travail accompli, visiblement côté majorité ce n’est pas la folle ambiance !

Pour nous, il était logique que le poste de 3ème adjointe revienne à la majorité, nous n’avons donc pas proposé de candidate. Par contre, que la minorité dispose d’un poste d’adjoint sur les 8 cela nous semblait cohérent. Pour le poste de 7ème adjointe nous avons proposé Denise PHELEP.

Visiblement la majorité ne tient pas à ce que l’on mette notre nez dans les affaires, ils ont rejeté notre candidature… à l’exception d’une personne puisque notre candidate a obtenu 8 voix alors que nous ne sommes que 7 !

Autre élément important, le maire a annoncé en début de séance le retrait d’un point de l’ordre du jour : la vente d’une maison, propriété de la mairie, au 41 de la rue Charles de Gaulle.

Lors de la réunion plénière précédant le conseil nous avions demandé l’avis de France Domaine. Bien qu’obligatoire, la mairie ne l’avait pas !

On pourra aussi souligner la prise de parole de l’adjoint aux finances pour féliciter le maire de son élection au Conseil départemental. Une intervention qui n’avait pas sa place pour une séance de conseil municipal.

De son côté, la nouvelle 3ème adjointe est intervenue sur la qualité de l’accord conclu avec les personnels sur le passage aux 1607 heures de travail par an. Espérons que lors de la mise en place effective de celui-ci en début 2022 rien ne viendra contredire ses propos.

De notre côté peu d’interventions, le gros du travail avait été fait en commission. En question diverse, nous avons souligné le problème des incivilités sur la commune avec notamment des déchets hors des containers. La réponse du maire ne nous a pas convaincu, plus que des paroles, les guilériens attendent des actes.

Voilà, c’est tout pour cette fois-ci, rendez-vous à la rentrée. D’ici là passez de très bonnes vacances,

Les 7 élus de citoyen·ne·s, ensemble pour Guilers.

0

Paradoxe

Paradoxe de ces élections : beaucoup ne sont pas allés voter pour marquer leur rejet de la politique telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui. Leur abstention a contribué à maintenir en place les politiques qu’ils fustigent !
 Les jeunes, qui réclament à juste titre des mesures pour pouvoir vivre dignement et étudier dans de bonnes conditions ne sont pas allés voter laissant ainsi les « anciens » décider à leur place. Pas certain que ce soit la meilleure méthode pour faire bouger les lignes.
 Que faut-il faire ? Faire évoluer les modes de scrutin, « moderniser » le vote. Problème, ceux qui pourraient opérer ces changements sont aussi ceux qui profitent du faible nombre de votants. Pas sûr qu’avec une participation plus élevée ils garderaient leur mandat. Il est donc très probable que rien ne changera, la prochaine élection étant la présidentielle, la participation sera plus forte. Le vote se fera sur des personnes, ceux qui seront les plus à même d’utiliser les réseaux sociaux, les bons communicants, seront bien placés. Il est loin le temps où les élections se jouaient avant tout sur un choix de société, un choix d’idées, de valeurs. Pour revenir à notre commune Guilers, notre maire a été élu pour un nouveau mandat de conseiller départemental avec 16,7% des voix des inscrits du canton. Il sera désormais dans la majorité et chacun sera à même de juger de son action au Département,

0

Faire évoluer les choses

Dimanche soir, face à une abstention record, aucune remise en cause des responsables politiques. Ils avaient tous une explication : la date mal choisie, la fête des pères, la crise sanitaire, la non compréhension des compétences du département, de la région, etc…..
 
Si on évoquait plutôt le comportement et les agissements de la classe politique. Que certains parlent de sécurité pour les élections départementales alors que ce n’est pas dans son champ de compétence par exemple, que les idées et les valeurs sont oubliées quand il s’agit d’obtenir un report de voix.
Bref, sincérité et confiance ne sont pas au rendez-vous, les électeurs non plus !
Pour redonner le goût de la politique et l’envie d’aller voter il faut de nouvelles pratiques, une nouvelle culture et des élus qui souhaitent cette évolution.

– De la transparence, dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit et transformer ce slogan en actes

-Une répartition des pouvoirs entre tous les élus et mettre fin aux « baronnies »

-Une non professionnalisation des élus. Ne dit-on pas que quand on vit de la politique, on n’en fait plus !

-L’obligation de rendre compte aux électeurs

 
Mais ce changement n’arrivera que si les citoyens se bougent. Qu’ils n’hésitent plus à s’investir, à s’exprimer, revendiquer, se présenter comme candidat à une élection. Qu’ils Osent s’impliquer pour faire bouger les choses.

Dimanche, faites un premier pas, allez voter et glissez dans l’urne le bulletin des candidats qui vous ressemblent, qui pourront faire évoluer les choses.

+1

L’abstention n’est pas une solution

Les scrutins se suivent et une constante : la participation diminue. Quelle est la légitimité des élus quand moins de la moitié des électeurs s’est exprimée?

Pourquoi un tel désintérêt ?

A l’occasion de chaque soirée électorale, les responsables politiques déplorent ce taux élevé d’abstention mais que font-ils pour que cela change ?

La crise sanitaire a mis à mal la jeunesse française qui a attendu en vain que des solutions lui soit proposée . Après avoir fait la queue à la banque alimentaire, a t-on vraiment envie d’aller voter ? 84% des 18-24 ans se sont abstenus

Les français sont en attente de solutions pas de petites phrases et de guerre d’égo !

Ils sont si peu nombreux ceux qui se consacrent pleinement à un seul mandat, ils sont si peu nombreux ceux qui laissent la place aux jeunes.

Dimanche, agir efficacement n’est-ce pas aller voter pour élire des candidats qui feront de la politique autrement, des candidats qui sont simplement comme nous, comme vous ?

A Guilers aussi l’abstention a été très forte, 6438 inscrits et seulement 2318 votants soit 36% de participation

+1

Des maires maire, tout simplement !

Quand on regarde de plus près les candidats aux élections départementales et régionales, on remarque une chose : tous les maires de la Métropole Brestoise sont candidats, seule exception, Armel Gourvil, le maire de Bohars.

Une différence importante entre les maires de droite et du centre qui se présentent pour être élus, et les maires de gauche qui sont en position de remplaçant ou en fin de liste des régionales (Brest et Le Relecq Kerhuon)

On pourrait donc en théorie se retrouver au soir du second tour avec les maires de Guilers, Guipavas, Plouzané élus au département et ceux de Gouesnou et Plougastel élus à la région.Ils cumuleraient ainsi les mandats de maire, vice président de la Métropole et conseiller départemental ou régional. Quel appétit !

Quelle serait alors leur préférence ? À quel mandat consacreraient-ils le plus de temps ? Peut-on exercer autant de mandats correctement ?

Un mandat sera fatalement délaissé qui plus est quand les possibilités de délégation ne sont pas pleinement exercées.Certains diront que l’expérience de maire peut être utile au Département, à la Région, peut-être, mais n’est ce pas la meilleure façon de créer des « baronnies » ? 

Des incontournables qui cumulent les fonctions, qui fonctionnent entre eux, qui sont potentiellement plus occupés à gérer leur groupe et leur étiquette au détriment de l’intérêt général qu’ils sont censés représenter ?

N’est-il pas souhaitable d’avoir des collectifs  capables,  au sein des municipalités,  de se partager les tâches et les mandats, le maire étant dédié à sa mairie, un adjoint à la métropole, un autre au Département ou à la Région.

N’est-il pas souhaitable de compter plus de citoyens investis dans la vie politique pour varier les profils, les parcours et les idées ?

Le non cumul des mandats sonne comme une évidence : les élus devraient alors choisir ; ce qui permettrait d’avoir des exécutifs pleinement investis et de renouveler la classe politique.

Vous êtes d’accord ? Alors n’hésitez pas à partager.

+2

CM du 10 juin 2021

Le compte rendu du conseil municipal sera bref. 48 minutes de réunion pour des points qui n’ont pas donné lieu à débat. Une seule intervention pour la minorité sur le sujet des subventions exceptionnelles :
Monsieur le maire, mesdames et messieurs,
Après lecture du tableau « synthèse des subventions exceptionnelles » présenté lors de la réunion plénière du jeudi 3 juin, nous estimons que les documents ne sont pas suffisamment détaillés pour analyser et comprendre pleinement les propositions faites. Certes, on peut entendre que ces subventions exceptionnelles reviennent tous les ans, et que par expérience certains d’entre vous maîtrisent le sujet. Mais ce n’est pas forcément le cas de tous les nouveaux élus autour de cette table.
Or comme le stipule l’article L.2121-13 du CGCT sur le droit à l’information du fait de l’exercice de fonctions électives, nous souhaitons qu’à l’avenir, en plus des projets de délibérations, nous soit transmis tous les documents préparatoires qui les accompagnent, Pouvez-vous, monsieur le maire, vous engager à nous transmettre à l’avenir tous les documents utiles à notre prise de décision?
Le maire a répondu favorablement, espérons juste que nous ayons la même notion de documents utiles !

+1

Vous êtes potentiellement absent le dimanche 20 ou 27 juin , comment faire pour voter ?

Il vous faut établir une procuration . Le vote par procuration permet à un électeur (le mandant) de confier l’expression de son vote à un autre électeur (le mandataire). Le mandant donne procuration au mandataire. Le jour du scrutin, le mandataire vote à la place du mandant dans le bureau de vote de ce dernier.

Qui peut être mon mandataire ?

Mandant et mandataire doivent être inscrits sur les listes électorales dans la même commune mais pas nécessairement dans le même bureau de vote.

Faut-il justifier son absence ?

Depuis le 17 juin 2020, le vote par procuration est une modalité de vote ouverte à tous les électeurs sans condition. Il n’est donc plus nécessaire de justifier le motif pour lequel il leur est impossible de participer au scrutin.

Combien de temps est valable une procuration ?

La procuration est établie :

  1. soit pour un scrutin déterminé (pour les deux tours de l’élection ou bien pour un seul) ;
  2. soit pour une durée donnée, dans la limite d’un an, à compter de sa date d’établissement.

Comment peut-on établir une procuration ?

A compter du 6 avril 2021, la demande de procuration peut être formulée de deux manières différentes :

  1. Via la télé-procédure Maprocuration : le mandant peut effectuer sa demande de procuration en ligne sur le site maprocuration.gouv.fr .
  2. Via un formulaire CERFA de demande de vote par procuration. Ce formulaire peut être soit téléchargé et imprimé, soit fourni et renseigné au guichet de l’autorité habilitée.
    Le formulaire CERFA 14952*02 téléchargeable est disponible en ligne.

Le mandant doit dans tous les cas se présenter personnellement devant une autorité habilitée, gendarmerie ou commissariat et être muni :

  1. d’un justificatif d’identité admis pour pouvoir voter (par exemple : passeport, carte nationale d’identité, permis de conduire) ;
  2. soit d’un formulaire CERFA papier de vote par procuration, soit de sa référence d’enregistrement à six chiffres et lettres s‘il a effectué sa demande via la télé-procédure Maprocuration.

Dans quels délais faire la démarche ?

La démarche doit être faite le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement de la procuration. Une procuration peut être établie à tout moment et jusqu’au jour du vote, mais, en pratique, l’électeur risque de ne pas pouvoir voter si la mairie n’a pas reçu la procuration à temps.

Nombre maximum de procurations :

Pour les élections régionales et départementales de 2021, un électeur peut détenir au maximum deux procurations. À noter : la procuration vaudra pour les deux scrutins, régionales et départementales. 

0

Deux initiatives en cette fin de semaine

Deux initiatives en cette fin de semaine que l’on ne peut que soutenir :

1/ Le C.C.A.S. organise une collecte de produits alimentaires et d’hygiène dans les magasins Aldi, Carrefour express et Leclerc de Guilers. Début le vendredi 4 juin de 9 h à 13 h et de 17 h à 19 h ainsi que le samedi 5 juin de 9 h à 13 h ,

2/ Vous avez sûrement un vieux téléphone portable que vous n’utilisez plus chez vous. A partir du 05 juin vous pourrez les déposer en mairie. Une opération proposée par Ecosystem dans le cadre du tour de France. Réparé, recyclé, vendu à un prix solidaire, votre téléphone pourra peut-être avoir une deuxième vie !

0

Fêtons la nature

La convention entrée en vigueur en 2013 a pour objectifs la conservation de la diversité biologique, l’utilisation durable de ses éléments constitutifs et de ses ressources génétiques, ainsi que le partage juste et équitable des avantages qui en découlent. Profondément préoccupée par l’appauvrissement continu de la diversité biologique dans le monde, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 22 mai, date de l’adoption du texte de la Convention, Journée internationale de la diversité biologique. A cette occasion de nombreuses initiatives sont prises pour Fêter la nature. A Guilers, l’espace jeune et l’Agora propose des animations. Vous pouvez aussi opter pour une ballade au bois de Kéroual avec Bretagne vivante , toujours au bois de Kéroual une balade ornithologique avec un passionné d’oiseaux. Enfin Mimi Fraboulet ouvrira son jardin « À tire d’L », refuge pour les oiseaux et la biodiversité, le dimanche 23.

Le thème de cette année 2021 est : Nous faisons partie de la solution. L’occasion de réfléchir à nos mode de vie, de consommation. L’avenir est entre nos mains, ne l’oublions pas.

Le programme complet de Brest métropole:

https://www.brest.fr/fileadmin/imported_for_brest/fileadmin/Documents/Agenda/Flyer_FDN_2021.pdf

0