Compte rendu rapide du conseil du 18 février

Vous faisiez peut-être partie de celles et ceux qui souhaitaient suivre la séance du conseil municipal via la page facebook de la mairie. Suivre la présentation du budget, sujet déjà complexe, mais en plus sans document et sans la possibilité de voir le diaporama, la tâche était plutôt ardue ! Vous avez peut-être abandonné avant l’endormissement total ! Rassurez-vous, on va essayer de vous en faire un bref résumé en quelques lignes.

Pour le budget 2020 et le primitif 2021, tout le monde semble d’accord pour les définir par un mot : continuité. La majorité s’en félicite, ils sont fiers de leurs actions et entendent poursuivre sans changer leur méthode et leur ligne de conduite.

Pour la minorité, cette continuité se caractérise par une hausse de la fiscalité locale et un endettement préoccupant ; les marges de manœuvre sont faibles et mettre les difficultés sur le compte de l’état est un peu facile. Toutes les municipalités sont confrontées aux mêmes difficultés mais toutes ne choisissent pas des hausses d’impôts tout en laissant gonfler la dette. Les lourds investissements engagés par la majorité (complexe d’athlétisme, boulodrome, centre bourg) pèsent et vont peser encore plusieurs années sur les finances de la commune.

Quant à la méthode, au moment où le participatif fait de plus en plus d’adeptes, force est de constater que Guilers résiste : pas ou peu de réunion publique (même avant la crise sanitaire), une communication qui se limite à de l’auto-promotion, peu d’appels aux citoyens, pas de conseil municipal des jeunes et pour l’instant pas de réunion des commissions municipales excepté en plénière.

Difficile pour la minorité de faire correctement son travail !

Comme à chaque conseil vous trouverez nos déclarations en intégralités sur cette page : une sur la hausse de la fiscalité, une autre sur le budget 2020 et le budget primitif 2021,

A noter aussi les autorisations de programme votées à l’unanimité :

-pour le gymnase de penfeld, un dossier qui n’a que trop traîné,

-pour la rénovation énergétique du patrimoine communal. Celle-ci devrait concerner prioritairement l’école Chateaubriand, repoussant à 2022 le projet d’extension du restaurant scolaire (Seule l’étude sera faite en 2021.)

La minorité s’est abstenue sur l’autorisation de programme liée à la réalisation de piste d’athlétisme couverte et de vestiaires.

Enfin une nouvelle unanimité pour la garantie d’emprunt au bénéfice de l’école Sainte Thérèse et sur l’entrée de la commune de Guilers au capital de la société Brest Métropole aménagement SPL (10 actions de 100€)

Le prochain conseil est fixé au 22 avril. D’ici là, n’hésitez pas à nous faire vos remarques, commentaires, réflexions, suggestions.

Les 7 élus de la minorité

+2

1 réflexion sur « Compte rendu rapide du conseil du 18 février »

  1. Il n’y a à ma connaissance, aucune loi qui oblige une commune à se porter garante pour une école privée. C’est donc un geste fort qu’adresse le conseil municipal. Franchement, cela me déplait. On ne se proclame pas :école privée, école libre, quand on a besoin de la caution de la Commune. Rappel de vaccination: les enseignants des écoles privées sont déjà payés par l’Etat.
    Le collège privé utilise le gymnase, paye-t-il les sommes proportionnelles par rapport au collège public? Ou bien est-ce le conseil départemental qui le fait?

    0

Laisser un commentaire