Des maires maire, tout simplement !

Quand on regarde de plus près les candidats aux élections départementales et régionales, on remarque une chose : tous les maires de la Métropole Brestoise sont candidats, seule exception, Armel Gourvil, le maire de Bohars.

Une différence importante entre les maires de droite et du centre qui se présentent pour être élus, et les maires de gauche qui sont en position de remplaçant ou en fin de liste des régionales (Brest et Le Relecq Kerhuon)

On pourrait donc en théorie se retrouver au soir du second tour avec les maires de Guilers, Guipavas, Plouzané élus au département et ceux de Gouesnou et Plougastel élus à la région.Ils cumuleraient ainsi les mandats de maire, vice président de la Métropole et conseiller départemental ou régional. Quel appétit !

Quelle serait alors leur préférence ? À quel mandat consacreraient-ils le plus de temps ? Peut-on exercer autant de mandats correctement ?

Un mandat sera fatalement délaissé qui plus est quand les possibilités de délégation ne sont pas pleinement exercées.Certains diront que l’expérience de maire peut être utile au Département, à la Région, peut-être, mais n’est ce pas la meilleure façon de créer des « baronnies » ? 

Des incontournables qui cumulent les fonctions, qui fonctionnent entre eux, qui sont potentiellement plus occupés à gérer leur groupe et leur étiquette au détriment de l’intérêt général qu’ils sont censés représenter ?

N’est-il pas souhaitable d’avoir des collectifs  capables,  au sein des municipalités,  de se partager les tâches et les mandats, le maire étant dédié à sa mairie, un adjoint à la métropole, un autre au Département ou à la Région.

N’est-il pas souhaitable de compter plus de citoyens investis dans la vie politique pour varier les profils, les parcours et les idées ?

Le non cumul des mandats sonne comme une évidence : les élus devraient alors choisir ; ce qui permettrait d’avoir des exécutifs pleinement investis et de renouveler la classe politique.

Vous êtes d’accord ? Alors n’hésitez pas à partager.

+2

1 réflexion sur « Des maires maire, tout simplement ! »

  1. Cumul de flouze !

    Pour écrémer ces cumuls, la solution idéale : ne pas additionner les indemnités…
    L’appât du gain est leur motivation, pas servir la société qui est le cadet de leurs soucis.
    L’utopie n’est pas un délit.

    Valy

    0

Laisser un commentaire