Faire évoluer les choses

Dimanche soir, face à une abstention record, aucune remise en cause des responsables politiques. Ils avaient tous une explication : la date mal choisie, la fête des pères, la crise sanitaire, la non compréhension des compétences du département, de la région, etc…..
 
Si on évoquait plutôt le comportement et les agissements de la classe politique. Que certains parlent de sécurité pour les élections départementales alors que ce n’est pas dans son champ de compétence par exemple, que les idées et les valeurs sont oubliées quand il s’agit d’obtenir un report de voix.
Bref, sincérité et confiance ne sont pas au rendez-vous, les électeurs non plus !
Pour redonner le goût de la politique et l’envie d’aller voter il faut de nouvelles pratiques, une nouvelle culture et des élus qui souhaitent cette évolution.

– De la transparence, dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit et transformer ce slogan en actes

-Une répartition des pouvoirs entre tous les élus et mettre fin aux « baronnies »

-Une non professionnalisation des élus. Ne dit-on pas que quand on vit de la politique, on n’en fait plus !

-L’obligation de rendre compte aux électeurs

 
Mais ce changement n’arrivera que si les citoyens se bougent. Qu’ils n’hésitent plus à s’investir, à s’exprimer, revendiquer, se présenter comme candidat à une élection. Qu’ils Osent s’impliquer pour faire bouger les choses.

Dimanche, faites un premier pas, allez voter et glissez dans l’urne le bulletin des candidats qui vous ressemblent, qui pourront faire évoluer les choses.

+1

Laisser un commentaire