Le conseil du 27 janvier…en bref

Quelles sont les informations principales à retenir à l’issue de ce conseil municipal ?

  1. Le projet de construction du vestiaire de Penfeld est abandonné en l’état. Il va falloir réduire le budget, pas de réalisation avant 2023-2024 au mieux.
  2. La mise en place du Pacte financier de solidarité entre Brest Métropôle et ses communes membres va se traduire par une augmentation de la fiscalité pour tous les habitants de la métropole. Espérons que les services suivront !
  3. Le rapport d’orientation budgétaire confirme nos craintes : le poids de la dette a obligé la municipalité à réduire au maximum ses dépenses de fonctionnement tout en augmentant les recettes fiscales issues des augmentations des taux ces 2 dernière années, le but étant de transférer un maximum de budget à l’investissement pour réduire la dette. Les opérations d’investissements sont réduites à l’essentiel, voire annulés (vestiaire de Penfeld ). Le maire qualifie le budget à venir de prudent, pour notre part on le qualifiera de contraint suite à la politique menée depuis plusieurs années avec des investissements disproportionnés (complexe d’athlétisme, boulodrome).
  4. Installation d’un cabinet d’orthophoniste. Une très bonne nouvelle pour Guilers. Dommage que la municipalité n’est pas été plus moteur dans ce dossier. Si on veut que des professionnels de santé viennent s’installer sur notre commune, il faut être capable de les aider dès le départ.
  5. Fermeture du bureau de poste. Un maire qui s’étonne que cette information soit arrivée aux oreilles des habitants alors que c’est lui-même qui a mis le point à l’ordre du jour du conseil ! En effet, la création d’une agence postale communale équivaut à la fermeture du bureau de poste actuel. Un maire qui dit ne rien savoir des futurs services proposés, des conditions financières, de l’implantation future de l’agence alors que l’adjoint aux finances dit qu’elle sera près de la médiathèque ! Personne n’est dupe, maintenant que le conseil a validé le principe de création de cette agence (22 voix pour, celles de la majorité) les discussions vont s’accélérées avec la Poste. Dans quelques mois, le projet de convention sera soumis au conseil pour approbation sans qu’aucune concertation n’ait eu lieu. L’avis des Guilériens compte visiblement peu. Pour rappel, sur Brest Métropole, seule la commune de Bohars n’a plus de bureau de poste.

En conclusion on peut dire que ce conseil reflète la vie municipale depuis des années : un maire qui décide sans concertation, qui ne répond pas aux questions préférant se lancer dans des disgressions sans fin et souvent sans rapport avec la question. Un maire qui se réjouit de sa politique d’urbanisation avec plus de 500 logements dans les 2 années à venir, de l’attractivité de sa commune. Dans le même temps il néglige la nécessité de faire évoluer les services et les structures en conséquence et accepte avec fatalité la fermeture de son bureau de poste (les temps change, c’est comme ça !)

Laisser un commentaire